Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 07:58

Législatives 2012 drome-3.jpg

 

Réunion Publique 

Jeudi 24 mai salle de réunion

place du tilleul

St MARTIN EN VERCORS 20h

NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste),

Les Alternatifs Rouges et Verts et le MOC (Mouvement des Objecteurs de

Croissance) présentent Mme Mireille Bertaux infirmière et Jean Marc Matisse artisant son suppléant.

 

Le député sortant Hervé Mariton, est venu en février 2011 rencontrer la principale du collège de la Chapelle en Vercors, à sa sortie il n’a rien trouvé de mieux à dire aux parents d’élèves qui l’attendaient que la France était en faillite résultat de dix ans de gouvernance de son parti l’UMP.

On a souvent entendu M Mariton se gargariser à chaque micro tendu sur le coût du maintien des fonctionnaires, il a même dit vouloir vendre les gares SNCF ; mais on la jamais entendu défendre la ruralité.

L’enjeu de ses législatives est d’élire de nouveaux députés issus de la population, c’est pour cela que le NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste), Les Alternatifs Rouges et Verts et le MOC (Mouvement des Objecteurs de Croissance) présentent Mme Mireille Bertaux…..

Services publics anciens et nouveaux, réduction de l’empreinte écologique des habitants du plateau 

Rendre accessible au plus grand nombre la construction d’habitat sain et écologique.

Ce qu’il fait le plus défaut c’est un service de transport public étendu sur tout le territoire avec des connections depuis la gare TGV de Valence et les cantons alentours, un service qui prenne en compte les contraintes climatiques, et l’afflux de population en période touristique.

Les fermetures répétées des axes principaux sont une dépense supplémentaire de carburant, donc de pollution, de fatigue pour les travailleurs, donc une altération du bien être, un frein pour l’économie locale, on assiste à une baisse de la fréquentation touristique et de l’emploi.

Les parkings des stations du Vercors ne seront jamais assez grands.

Le département de la Drôme investi pour la pratique du ski, mais n’a jamais eu le courage politique de permettre aux DrômoisES les moins fortunéES d’accéder aux stations grâce à des navettes depuis les grandes villes, ou depuis les villages du Vercors. Ces navettes serviraient aux écoles pour l’apprentissage du ski à moindre coût.

Laisser monter des millier de véhicules aux portes de la réserve naturelle est un non sens.

Pour faciliter et améliorer nos vies,

il nous faut surtout défendre interdire les fermetures ou amputations d’horaire des services publics à La Poste,  équipement, perception, ONF….

Les communes devraient recevoir une aide de l’Etat pour l’accueil en mairie, les services de déneigement, par défaut d’un service public de l’eau et de l’assainissement les mairies devraient constituer des régies communales.

De la Crèche, aux écoles, au collège et la formation

Une seule crèche sur le plateau, qui fonctionne grâce à la mobilisation des parents, et à quelques élus, il faut assurer un avenir aux salariées de cette structure indispensable.

Cela passera par un service public de la  petite enfance, et sortir l’éducation du tout économique en donnant les moyens financiers et humains aux directeurs d’école et principale du collège, leur mission première devrait être l’éducation et non pas passer leur temps à résoudre des problèmes de gestion.

L’éducation 100% gratuite, aujourd’hui les parents sont sollicités financièrement pour les sorties scolaires qui se limitent souvent à la pratique du ski, et quelques voyages. Ce sont toujours les mêmes qui payent. Les sorties scolaires sont possible surtout grâce aux enseignants qui ne comptent pas leur temps à l’organisation, par un apport des mairies pris sur le résultat de nos impôts et des associations de parents d’élèves, là encore le résultat des recettes des animations. Alors dans ces conditions, l’émancipation de nos écoliers et collégiens sans trouve réduite alors que les sorties théâtre, cinéma, sport, découverte du milieu de vie sont reconnues indispensables.

Formation et travail sur le plateau

Le point désastreux et partagé par tous les habitants de la 3 ième circonscriptions, c’est bien l’emploi. Ici comme ailleurs, peu d’offre, trop de boulots saisonniers, mal payés, mal considérés. Au Vercors, beaucoup on choisi le statut de travailleur indépendant par formation ou par dépit, nous pouvons que constater que c’est le capitalisme qui asservi tous les travailleurs et non pas la faute à l’immigration.

Il y a un manque de formation voulu par les gouvernements depuis plus de trente ans, ainsi les ouvriers ne peuvent prétendre à une rémunération correcte.

Des associations font office d’employeur, et se sont souvent eux qui se foutent de toutes règles, des conventions et du code du travail.

Protection de l’environnement

Le Parc du Vercors rempli t-il correctement ses tâches de protection de la nature ?

On a le droit d’en douter, interdiction de pratique sportive comme le vélo sur les hauts plateaux, mais on assiste à l’augmentation du trafic des groupes de motos bruyantes, de voitures sportives, le survol d’avions de l’armée à basse altitude. 

Le département de la Drôme a subventionne un proche du précédant gouvernement, l’aventurier Vannier, installé sans autorisation proche d’une zone protégée, pourtant la population c’était mobilisée contre son installation et les Mushers s’interrogent sur son professionnalisme.

Ne baissons pas la garde contre les projets farfelus, le Vercors ne doit pas devenir un territoire pour de riches aventuriers, il faut nous attendre à d’autres initiateurs en recherche d’argent public pour financer leurs projets fous, exemple la  Pourvoirie à Vassieux.

 

 

http://www.agauchetoute07-26.eu/wp-content/uploads/2012/02/AGT_1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Section ROYANS-Vercors
commenter cet article

commentaires