Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 10:44

 

 Madame la ministre,

 

Avant votre venue dans Vercors et particulièrement à Vassieux, je tiens à vous informer que la population soucieuse de l’avenir de son territoire se mobilise et ne laissera pas faire n’importe quoi surtout par des affairistes, ou aventuriers vendeurs de rêves.

 

Le tourisme doit avoir sa place sur le plateau sud Vercors. Il doit constituer un apport économique pour les agriculteurs, le commerce, l’hôtellerie, la restauration, les professionnels du plein-air. Et puis nous ne sommes pas égoïstes, les habitants des villes ont le droit d‘échapper au stress de la vie urbaine, aux pollutions.

Méfions-nous quand la vocation touristique est présentée comme l’avenir de notre pays, pour ne pas finir en réserve accueillante d’indiens corvéables à merci et des agriculteurs jardiniers d’une nature «  fond de commerce ».

Nous devons être vigilant et ne pas tomber dans les excès d’une « industrie touristique ».

Ce plateau est le royaume de la voiture, je tiens à vous informer, que le Vercors sud ne dispose d’aucun service de transport en commun reliant la gare TGV de Valence à nos villages et les stations de ski environnantes. Au cœur du Vercors, il serait temps que nos élus se penchent sur le problème, c’est une urgence sociale économique et écologique.

 

Le projet « Pourvoirie et le Camp Vanier » sous prétexte de jouer la carte du tourisme responsable, et de l’habitat éco-responsable sont pour moi la preuve d’une autre dérive du capitaliste. Voulant s’accaparer de nouveaux terrains à exploiter, et imposer leurs nouvelles règles.

Forçant la main aux élus à endetter leurs communes, par des investissements hasardeux dans des réalisations de prestige ou des opérations autant inutiles que coûteuses pour la collectivité (études, conseils, travaux de voirie…).

Au fond, c’est le même mécanisme que les créations de zone d’activité, sur des terres agricoles fertiles, à la charge des contribuables. 

Beaucoup d’entrepreneurs ont empoché des aides sans tenir leurs promesses d’embauche, souvent en polluant les sites et beaucoup ont fini par délocaliser, et cela bien avant la dernière crise.

 

Par votre visite au Camp, M Vanier  se prépare une action de communication au frais des contribuables.

Mais comme au plateau des Glières, les habitants du Vercors entendent dire à Monsieur Vanier, et à vous même « La nature n'est pas un  panneau publicitaire ».


Je me joins à la population du Vercors, nous souhaitons vous interpeller des irrégularités législatives concernant le fonctionnement et la construction même du Camp Vanier.

Notre territoire n’a rien de comparable avec les grandes étendues de l’Amérique du nord ou de la Sybérie, ou la production d’un film d’aventure.

A Vassieux comme partout en France des professionnels diplômés s’emploient à faire découvrir la pratique des sports de plein-air, donc M Vanier doit respecter la législation française pour la pratique marchande d’activités sportives, pour cela il lui faut employer du personnel qualifié.


Il  propose xx places d’hébergement, sans être relié au réseau d’eau potable de la commune.

Son installation d’épuration d’eau usée est elle suffisante?

Il accueille, restaure, et loge ses clients dans de l’habitat précaire, dans de telles conditions respecte t-il les règles d’hygiène alimentaire, et de sécurité?

 

Voilà, le cas Vanier que vous ne pouvez ignorer, alors votre passage par ce camp illégale sera perçu par la population comme une complicité de votre part et du gouvernement.

 

je vous prie de croire madame la ministre en l'assurance de mes sentiments respectueux

PIEGE JEAN PIERRE

Candidat aux élections cantonales en 2008

 

  Pour visionner la visite de NKM à Vassieux

 http://vercorstv.wmaker.tv/La-Ministre-de-l-ecologie-visite-le-camp-Vanier_v216.html

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Section ROYANS-Vercors
commenter cet article

commentaires